L'Asie en Danseuse

Présentation

Argentine : la murga

La murga provient de la même zone que le tango : les rives du Rio de la Plata, entre Uruguay et Argentine. Mais si le tango s’apparente plutôt aux danses de salon europénnes, la murga est beaucoup plus marquée par un héritage des communautés noires issues de l’esclavage.

Elle se déroule essentiellement lors du carnaval. Les musiciens et les danseurs évoluent déguisés et maquillés. C’est une occasion de s’exprimer, de critiquer, de se moquer, sans être sujet à la censure. La murga donne la possibilité de s’exprimer librement, de laisser de côté les codes et les préjugés des bals populaires ou l’on danse le tango. Il n’y a pas de limites. Les gestes sont lâchés, incontrôlés, jusqu’aux sauts énergiques, dans la dernière partie.

On assiste, dans les rues de Buenos Aires, à une répétition. Les participants ne sont ni déguisés, ni maquillés, mais on peut sentir cette liberté et cette énergie propre à la murga dans la gestuelle. Ça donne une envie folle de participer, de se lâcher.

Hébergement OVH - Propulsé par SPIP - Aquarelles Reno MARCA - Conception & Réalisation : danslesvolcans.net