L'Asie en Danseuse

Présentation

Cambodge 1 : Les temples d'Angkor (du 1er au 4 oct. 2008)

Siem Reap

Au premier abord, c’est le temple du tourisme qui s’affiche, qui s’etale. Angkor constitue une des principales sources de revenu du Cambodge. Les gens du monde entier s’y pressent et l’offre repond a la demande, toujours grandissante. De la petite chambre dans une maison en bois vermoulu a la suite de l’hotel 5 etoiles, du bouiboui de trottoir au meilleur restaurant tenu par un grand chef francais, il y en a pour tout le monde. Pour l’instant, il semble qu’on vienne d’abord a Siem Reap pour s’emerveiller, pour rever, pour decouvrir une culture et une histoire extraordinaire... Ce n’est pas une ville cambodgienne, c’est un lieu amenage et adapte pour les touristes, ou tout a un prix, ou les boutiques et les hotels ont tendance a se multiplier, mais l’ambiance reste assez agreable.

Ceci dit, la monnaie cambodgienne n’y a pas sa place. Tout se paye en dollar. Et lorsqu’on nous salue, c’est en disant "Hello !"... On se demande comment c’etait avant et surtout ce que ca va devenir...

A velo, y’a pas a dire...

C’est le pied !

Des le premier jour, on profite de nos biclous pour assister au coucher du soleil sur Angkor Vat. En effet, a partir de 17h, l’acces aux temples (a part l’interieur) est libre, gratuit. Alors depuis Siem Reap, on avale les 6 km qui nous separent d’Angkor Vat... ca vaut la peine de transpirer un peu... le spectacle est magique !

On a choisi de prendre un pass d’une journee. Sans hesitation, la visite pour nous se fera a velo. Se faire promener en tuk tuk, c’est pas notre truc et a pied, c’est impossible, les distances sont beaucoup trop importantes. Meme a velo, une journee, c’est un peu court sachant que la foret abrite plusieurs dizaines de temples et que le plus petit circuit fait 26 km. Mais on aura quand méme le temps d’en profiter.

La minute culturelle

Ce n’est surement pas tres original mais les temples les plus marquants pour nous ont ete :

Angkor Vat, le plus grand, le plus recent et donc le mieux conserve. Construit au 12eme siecle et dedie a Vishnu, (dont la statue vous accueille a l’entree), il possede une riche collection de bas reliefs en parfait etat et d’une finesse incroyable. C’est un joyau de l’architecture khmere, mais il n’a pas le charme des temples qui ont ete envahis par la foret.

Les portes d’Angkor Thom (la grande ville royale) aux 4 points cardinaux, avec 4 visages chacune et des elephants sculptes a leur pied. Dans l’enceinte d’Angkor Thom se situent plusieurs temples et plusieurs terrasses, dont le Bayon et la terrasse aux elephants.

Le Ta Prohm, le temple le plus envahi par la vegetation, avec des arbres impressionnants, de par leur hauteur et la taille de leurs racines, qui courent sur les ruines.

Enfin le Bayon, avec ses bas reliefs originaux et bien conserves representant des scenes de la vie quotidienne au 12 siecle (avec une scene de cirque par exemple) et des apsaras. Mais ce qui surprend le plus c’est qu’avant de s’approcher du Bayon, on est sceptique. On dirait un amas de pierres, des ruines. Il est gris et parait inanime, triste. Mais au fur et a mesure, on voit apparaitre des visages, de tous les cotes. Selon les interpretations historiques, ces 216 visages representent tantot buddha, tantot Jayavarman VII, le roi de l’epoque, qui a fait construire ce temple. Quels qu’ils soient, ils sont fascinants...

Profitons...

Avant de reprendre la route, on s’offre encore deux couchers de soleil magiques. Le ciel prend des teintes roses, oranges. La chaleur ecrasante de la journee laisse place aux odeurs de la foret. Les touristes vident les lieux. On entend a nouveau les oiseaux. On se retrouve seuls, dans le silence, au coeur du Bayon, du Ta Prohm. C’est paisible, prenant, reposant.

Quand on rentre a velo, il fait nuit, les bougies brillent au pied des buddhas vetus de orange dans les petits temples encore en activite. Il fait bon.

Hébergement OVH - Propulsé par SPIP - Aquarelles Reno MARCA - Conception & Réalisation : danslesvolcans.net